NOTRE HISTOIRE :
des débuts avec l’innovation technologique

Le management de l’innovation est un métier en pleine émergence et structuration. Au cours des 20 dernières années, le périmètre et les pratiques d’innovation en France ont considérablement évolué. L’histoire de Mandarine CODI est ancrée dans cette évolution, à laquelle  Mandarine CODI participe activement.

Une origine ancrée auprès des startups

 

Elle commence par l’accompagnement de startup. Il y a 20 ans, l’innovation était uniquement « startup » et elle était uniquement technologique. L’équipe de Mandarine CODI accompagnait donc des startups technologiques. Ce type d’innovation représentait souvent de vraies prouesses technologiques mais qui étaient souvent « invendables » car beaucoup trop précurseur par rapport à la demande du marché.

L’innovation se mesurait avant au nombre de brevet ou propriété intellectuelle déposée. Ces repères de l’innovation étaient très discriminants : les innovations disruptives étaient favorisées ainsi que les grandes organisations qui avaient les moyens et la connaissance de déposer de la propriété intellectuelle.

Vers une innovation plus pragmatique

 

L’évolution de l’innovation a favorisé la possibilité à des entreprises traditionnelles et leurs dirigeants, de développer dans leur entreprise des projets d’innovation. Beaucoup plus pragmatique et moins technologiques, l’innovation se construisait en réponse à des demandes clients : elle était donc plus incrémentale, moins disruptive mais du coup plus facilement utilisable et donc commercialisable. Cette évolution a notamment été impulsée par les financeurs de l’innovation qui voulaient un retour financier plus fort des innovations soutenues.

Aujourd’hui, les innovations sont passées dans le spectre de la User Experience (UX). Et l’innovation dès son démarrage, depuis l’idée, passant par le démonstrateur (MVP- minimum viable product) et le prototype, va être testée. Test de concept (TOC), preuve de concept (POC) ou expérimentation, l’innovation ne sera que si elle répond aux exigences d’utilisateurs finaux.

On parle alors d’innovation d’usages. Est-ce que les utilisateurs vont accepter et utiliser l’innovation ? Le technologique est souvent présent mais il l’est surtout pour augmenter l’innovation : il devient un moyen et non plus une fin en soi. L’innovation est donc aujourd’hui sur cette forte orientation « customer oriented » et non plus sur la tendance ancestrale « product centred ». L’innovation doit apporter une valeur complémentaire à l’existant, et donc être utilisée. Elle doit obtenir un retour sur investissement. Elle devient alors forcément un vecteur de valorisation et un levier de croissance pour l’entreprise.

Un objectif, la performance de l’innovation

 

Depuis sa création, Mandarine CODI participe activement à l’évolution des pratiques et des méthodes d’innovation. L’équipe a su évoluer et s’adapter aux besoins réels et concrets des entreprises innovantes pour les aider vers toujours plus de performance. Nous sommes aujourd’hui fiers d’être à la pointe du management de l’innovation, que nous déployons avec et chez nos clients.

Notre métier est d’accompagner l’innovation et d’augmenter l’ambition de l’innovation que la finalité du projet innovant soit la création de startup ou une innovation interne à l’organisation.

Le premier dispositif de mise en relation de talents de groupe et d'équipes dirigeantes de startup

Miss Mandarine