L’entrepreneur, le commando du XXIème siècle ?

L’entrepreneur, le commando du XXIème siècle ?

  • Laurent Jamet, co-fondateur d’Isorg, nous livre quelques réflexions sur le rapprochement que l’on peut faire entre les commandos militaires et les entrepreneurs :

L’armée et l’entreprise ont toujours eu des liens.

Dans le cadre d’études et de formation sur la formation des entrepreneurs, on peut réfléchir à des rapprochements entre l’entrepreneur et l’expérience tout-à-fait particulière du personnel militaire, en particulier les commandos. Ces rapprochements sont illustrés sur des thématiques clés de la vie d’entrepreneur

Engagement total

Le commando est engagé dans une mission souvent dangereuse, pouvant mettre sa vie en danger. Son engagement est total, le risque à l’erreur doit être réduit au minimum.

L’entrepreneur engage souvent un capital personnel important, le projet de création d’entreprise représente un projet personnel majeur dans sa vie professionnelle dans lequel il investira passion et énergie.

Vie de famille

La famille du personnel militaire est soumise à d’importantes pressions : absence de longue durée ou absences répétées, risque des missions, information limitée ou absente lors des missions (exemple du personnel de la marine, en particulier pour les sous-marins nucléaires). La famille connait les règles de ce métier et en accepte les contraintes. Elle est le pilier de sa vie personnelle, lui donnant stabilité et objectifs de réussite.

La famille de l’entrepreneur pourra connaître des changements de vie importants : durée de travail, en particulier possibilité de nécessiter de travailler le soir ou le week-end, pressions psychologiques, moindre disponibilité pour sa femme et ses enfants. La famille doit être partie prenante de l’aventure de l’entrepreneur, acceptant les changements induits et lui procurant stabilité. Le projet personnel de l’entrepreneur est souvent bâti dans une perspective de long terme, avec l’ambition de pouvoir transmettre son entreprise à ses enfants.

Moyens limités

Le commando a des moyens matériels limités, devant transporter généralement à pied armes, nourriture, moyens de communications. Il prend soin de son équipement et le sélectionne précisément avant son départ en mission.

L’entrepreneur dispose généralement de moyens matériels et de moyens humains limités (bureaux, budget de déplacement, personnel). Le recrutement de ses associés et premiers collaborateurs est généralement stratégique. Il sélectionne précisément les salons professionnels.

Management par objectif

L’action et les décisions du commando sont dictées par la réalisation d’un objectif défini généralement au départ : destruction de site ou de moyens de communication, transfert de personnes…

La vie quotidienne de l’entrepreneur est également gérée par des objectifs à atteindre : financement de l’entreprise, recrutement des collaborateurs, développements techniques, contrats clients.  La survie de l’entreprise est liée à la réalisation de ces différents objectifs et impose un management par objectifs. Qu’importe les moyens si les résultats sont obtenus…

Renseignement et veille technologique

Le renseignement est stratégique pour toute opération militaire, il permet d’anticiper les risques et de préparer les prises de décision ainsi que les moyens nécessaires.  Le renseignement traditionnel a laissé sa place à des nouvelles technologies de surveillance des communications écrites et orales, observation satellite et drones.

De même, l’activité de veille technologique est essentielle au projet de l’entrepreneur, en particulier pour les entreprises de haute technologie. Il permet de valider l’originalité de la stratégie d’entreprise, d’anticiper ou connaitre en détails les concurrents et de préparer les due diligence des investisseurs. Il est basé sur les outils de veille moderne par analyse de mots clés dans les dépôts de brevet, presse, sites web. Comme pour le renseignement militaire, les outils ont évolué, comme par exemple l’intégration des blogs et réseaux sociaux dans les outils de veille modernes.

Résistance au stress, condition physique et mentale

L’entrepreneur devra savoir développer des compétences souvent hors normes pour la résistance au stress. Sa vie quotidienne sera généralement prise par la gestion de problèmes de différentes natures : financières (recherche de fonds, génération de chiffre d’affaires), ressources humaines, techniques (retard sur le développement, problèmes non anticipés). A la différence des grandes entreprises, la gestion des problèmes n’est pas diluée, elle est souvent sous sa responsabilité directe, avec des attentes court terme. Ce mode de vie sera également souvent couplé avec des déplacements nationaux et internationaux. L’entrepreneur devra apprendre à gérer cette pression et prendre soin de sa santé physique et morale par différents moyens : sport, gestion du sommeil, techniques de relaxation comme le yoga. Cette recherche quotidienne de la performance permettra d’éviter des problèmes de santé, en particulier le cas du burn-out du dirigeant.

Les techniques utilisées par les forces militaires dans cette perspective peuvent sans doute être source d’inspiration pour l’entrepreneur.

Solidarité de l’équipe

La solidarité de l’équipe pour les forces militaires est essentielle, l’équipe devant prendre toute mesure pour assurer la survie de chaque membre de l’équipe, pour des fondements éthiques et des contraintes opérationnelles (la perte d’un individu pouvant conduire à l’échec la mission).

De même, l’entrepreneur prendra soin de son équipe, les ressources étant rares et chères. D’autant plus si les collaborateurs possèdent une expertise technique ou commerciale unique difficile à remplacer. L’entrepreneur prendra soin de maintenir la cohésion et la motivation de son équipe par une présence régulière au sein des équipes, une communication interne régulières.

Adaptation aux conditions externes

Comme pour les forces militaires, l’entrepreneur devra pouvoir s’adapter à des conditions externes changeantes et non prévisibles : changement de normes, de règles fiscales et sociales, compétition, défectivité d’un client.

 

Article écrit par Laurent Jamet – Cofondateur d’Isorg – http://www.isorg.fr/fr/

Laurent Jamet

Etiquette :
,


Le premier dispositif de mise en relation de talents de groupe et d'équipes dirigeantes de startup

Miss Mandarine